Les vertus liées aux couleurs

12 avril 2021 Foyers de lumière - Écrit par Henriette Dufeu

Les vertus liées aux couleurs

Omraam Mikhaël Aïvanhov avait l’habitude de se promener avec dans sa main, un bâton couronné d’un prisme à travers lequel il pouvait contempler les couleurs.

« Je vous ai dit aussi combien j’étais tellement habitué à confronter, à travailler avec les couleurs, c’est pour moi une nourriture, une nécessité depuis ma jeunesse. Souvent quand je suis assis quelque part, dehors, je me sers du cristal qui est sur mon bâton, et je l’arrange de telle façon qu’il me donne les sept couleurs. Je regarde, je me nourris, je me réjouis, je bénis le ciel et je continue mon travail. » [1]

Il nous disait que depuis la création du monde, les Initiés ont travaillé avec la lumière et les couleurs et qu’ils enseignaient à leurs disciples que chaque couleur est liée à une vertu.

(Notes de conférence)

  • L’Esprit du rouge est l’Esprit de la Vie, cette couleur augmente la vitalité en nous.
  • La couleur orange est liée avec l’Esprit de Sainteté. Elle améliore la santé et renforce la foi.
  • La couleur jaune est l’Esprit de Sagesse. Par ses vibrations elle lie les êtres avec l’intelligence, la sagesse. Elle pousse les êtres à méditer, réfléchir et comprendre le monde qui nous entoure.
  • La couleur verte est l’Esprit de l’Éternité, de l’évolution, de la croissance et du développement. C’est une couleur qui apaise, elle est liée à l’espérance.
  • La couleur bleue est liée à l’Esprit de Vérité, à la religion, la paix et aussi avec la musique. Cette couleur apaise le système nerveux. C’est une couleur qui nous lie avec le Ciel et avec la vérité.
  • La couleur indigo est liée avec l’Esprit de la Force, l’Esprit de Royauté
  • Le violet est lié avec l’Esprit de la Toute-Puissance Divine, de l’amour spirituel et l’esprit de sacrifice. C’est une couleur très puissante qui nous fait comprendre l’Amour de Dieu et les autres mondes subtils.

« Nous oublions trop souvent que les couleurs ne sont pas uniquement des particularités présentées par les objets, qui nous font dire qu’ils sont bleus, jaunes ou rouges, mais des modulations de la lumière. À chaque couleur sont liés des esprits qui appartiennent à de puissantes hiérarchies, et les Initiés savent créer par la pensée des faisceaux de lumières colorées dans lesquels des créatures célestes vont et viennent. C’est donc tout un travail que vous pouvez faire avec les couleurs. En sachant qu’elles sont liées à des entités, en vous appliquant à vous concentrer sur elles, vous arriverez à les rendre vivantes en vous. Elles deviendront alors des supports pour la pratique des vertus et elles vous soutiendront dans vos efforts. Comme les couleurs sont des variations de la lumière, de même les vertus sont des variations de la perfection divine qui les contient toutes. » [2]

 

En travaillant sur ces vertus, nous nous développons et nous renforçons notre aura, ce vêtement de lumière qui nous entoure et nous protège. Par nos pensées, nos sentiments, par notre façon de vivre, nous pouvons améliorer cette aura, la rendre plus intense, plus large, plus belle plus lumineuse avec des nuances de plus en plus pures.

Chez les Initiés et les Grands Maîtres, cette aura est si puissante, si vaste, si large que près d’eux, on se sent projeter dans un monde d’amour et de lumière.

Je me souviens du jour, où j’ai vu pour la première fois, le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov. Je fus saisi par son rayonnement, car il émanait de lui une lumière tellement intense que j’étais éblouie par cette éclatante blancheur que je percevais autour de lui. Cette aura de lumière était si puissante, si vivante qu’on pouvait presque sentir cette énergie nous pénétrer et nous élever instantanément  vers le sommet de notre être, la partie de nous la plus noble et la plus altruiste. C’était un bonheur indescriptible et en même temps un océan de bien-être, de paix et de plénitude absolue. Cette première rencontre, je ne l’oublierai jamais, des décennies plus tard, elle me nourrit encore.

En terminant, je vous partage un extrait du livre « Un chemin de l’Inconnu vers l’Un connu, la Lumière et les couleurs, partage d’humanité » écrit par un de mes amis, Patrick Camus médecin à la retraite, qui  pendant 40 ans, a travaillé avec les couleurs dans le cadre de son activité professionnelle.

« Pour essayer d’y voir plus clair dans ce monde, la vue n’est-elle pas le sens le mieux adapté ? Alors, ouvrons les yeux et laissons-nous guider par ce que nous voyons : un monde de couleurs.

 REGARD SUR LES COULEURS, AVEC LES YEUX DE L’ENFANT.

Le premier secret, le plus important, nous est révélé par Saint-Exupéry dans le petit prince « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux».

Alors, pour y voir plus clair, commençons par fermer  les yeux.

  • Fermons les yeux, le temps de quelques respirations profondes.
  • Juste le temps d’oublier, de gommer ce qu’à force d’habitude on croit si bien connaître pour l’avoir nommé tant de fois et que l’on finit par ne plus voir.
  • Oui, « Fermons les yeux, je vous demande de jouer le jeu ». L’important est d’expérimenter par soi-même. L’expérience est une confrontation vivante de soi avec le monde. Une expérience nous instruit, elle féconde en nous un nouveau référentiel de vie qui ne reste pas dans une information abstraite, simplement intellectuelle.
  • En ouvrant à nouveau les yeux, adoptons un regard neuf. Le regard vierge de l’enfant qui découvre la vie et s’en émerveille. Il voit partout la magie, là où l’adulte ne voit que banalités de la vie quotidienne.

Que découvrons-nous ? Nous sommes entourés de formes, de couleurs et de mouvements.

Prenons le temps de vivre cet instant de redécouverte, mais ne nous arrêtons pas là, portons notre regard conscient sur cet espace invisible, apparemment vide, qui nous sépare des objets.

Un monde de Lumière « invisible pour nos yeux »

« Nous baignons dans la lumière comme les poissons baignent dans l’eau ». Je ne pense pas que les poissons soient conscients de leur milieu liquide? Mais nous, sommes-nous conscients de notre milieu lumineux?

Nous vivons dans un monde en trompe-l’œil. La lumière que nous croyons si bien connaître, compagne de tous les instants de nos jours, elle qui nous permet de voir toute chose est invisible à nos yeux. D’ailleurs si la lumière était visible, elle nous éblouirait et au lieu de nous révéler les objets qui nous entourent, elle nous les cacherait en s’interposant entre eux et nous.

Invisible… La Lumière nous invite à découvrir et à explorer le monde qu’elle nous éclaire, mais ne nous invite-t-elle pas aussi à découvrir son mystère ? Ce mystère ne serait-il tout simplement pas celui de la Vie dans notre Univers???

À suivre…

[1] Lever de soleil du 17 août 1967
[2] Omraam Mikhaël Aïvanhov, pensée du 13 juillet 2013, Éditions Prosveta

Commentaires (7) :

  1. bachir Otsmane (12 avril 2021) :

    ُEt la couleur noire,vous n’en parlez pas.On dit qu’elle est associée à Jesus;est-ce vrai?

    • Henriette Dufeu (12 avril 2021) :

      Je vais vous répondre bientôt.

      • Antoinette (20 septembre 2021) :

        C’est une très bonne photo! Bravo Henriette!

        ps: je ne sais pas si vous avez répondu à b. Otsmane, mais le noir n’est pas une couleur, c’est l’absence de couleur. Je n’ai jamais entendu une référence à Jésus à ce sujet.

  2. Christine (12 avril 2021) :

    Magnifique très beau. Merci

    • Henriette Dufeu (12 avril 2021) :

      Merci Christine.

  3. France Gilbert (12 avril 2021) :

    MERCI c’est magnifique.
    à chaque lever du soleil je me nourris de couleurs !
    bonne continuation Henriette 💖🌹💥💥💥

    • Henriette Dufeu (12 avril 2021) :

      Bonne continuation pour toi aussi chère France.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page