Le yoga du soleil

8 mars 2021 - Écrit par Lise Gardner

Le yoga du soleil

 Le soleil du renouveau

Le printemps de l’année 2020 a commencé par une pandémie où le monde s’est replié sur lui-même à la manière d’un coucher de soleil.   Nous voilà de nouveau à la porte d’un printemps, celui de 2021.  Cette nouvelle vague printanière nous invite à entreprendre un travail gigantesque de régénérescence sur nous-mêmes.  Parons-nous d’éclats de lumière et nourrissons-nous de l’ambroisie céleste que le soleil nous offre à chaque réveil !

Cultures solaires du passé et de l’avenir

Plusieurs civilisations du passé ont compris le rôle du soleil, dispensateur de toute vie.  Selon les périodes et les cultures, ce fluide solaire a pris différents noms : nourriture des Dieux, ambroisie, soma ou élixir de la vie immortelle.  Dans la culture aztèque, le soleil occupe la place centrale.  Dans les récits de leurs origines, les Incas sont présentés comme les « fils du Soleil ».  Quatorze siècles avant notre ère, le pharaon Akhenaton apporte un renouveau dans toutes les sphères de la société égyptienne : philosophique, religieuse, sociale et culturelle.  L’Âge d’Or de l’Égypte ancienne est basé sur la philosophie d’un Dieu unique, avec le soleil comme son représentant sur terre.  L’Hymne d’Akhenaton est un texte poétique et une louange au Soleil, Créateur de l’Univers et de la création.

Au cours des siècles, ces pratiques et ce savoir basés sur des connaissances approfondies de l’être humain et de son lien avec le soleil ont été abandonnés.  C’est en Bulgarie, au début du siècle passé que nous retrouvons des traces d’une culture solaire.  En effet, la méditation au lever du soleil a été instituée par le Maître Peter Deunov.

Dès 1937, envoyé en France par Peter Deunov, Omraam Mikhaël Aïvanhov prédit que dans l’avenir nous allons nous éclairer, nous chauffer et voyager en utilisant l’énergie solaire et qu’un jour l’humanité se nourrira de la lumière du soleil.  Depuis, dans ses conférences, le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov n’a cessé d’approfondir ce sujet en nous révélant toute la richesse et la profondeur de cette pratique qu’il a appelé le yoga du soleil, Surya-yoga en sanskrit.  Le Surya-yoga est un ensemble d’exercices spirituels qui inclut tous les autres yogas[1].  Pratiqué régulièrement, ce nouveau yoga nous permet de pénétrer, petit à petit, dans cette région qui s’appelle la super conscience.  Une région psychique faite de lumière, de beauté, d’amour et d’énergies vivifiantes : la région du soleil spirituel où habite notre étincelle divine, notre moi supérieur.  Les bienfaits de ces exercices sur notre santé physique et psychique sont fabuleux.

Rayonner la lumière

Lorsque j’ai rencontré le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov en 1981, au Canada, j’ai découvert un être d’où jaillissait des éclats de lumière vivifiants, chaleureux comme la lumière du soleil.   En sa présence, j’ai ressenti de tels états de joie, d’amour, de bonheur, de lumière, de pureté et de gratitude que peu de mots peuvent l’exprimer.  J’ai pu constater qu’il était l’exemple de ce qu’il enseignait.  De tout son être émanait une énergie divine et bienfaisante.  Il rayonnait une lumineuse beauté comme un temple sacré.

« Toutes les créatures qui existent sur la terre, les pierres, les plantes, les animaux, les humains, reçoivent la vie du soleil, de sa chaleur, de sa lumière.  Mais les humains, qui ont une conscience plus élevée que les pierres, les plantes et les animaux peuvent faire plus que de les recevoir passivement.  S’ils apprennent à regarder le soleil, à travailler avec lui, ils comprendront la nature de cette énergie dont il est la source, tout en développant leurs centres subtils, ils peuvent la capter et la transformer.  Qu’est-ce qu’un Initié ?  Un être qui a appris à travailler avec la quintessence la plus pure de l’énergie solaire.  Elle représente pour lui une nourriture qu’il absorbe et assimile pour la projeter ensuite autour de lui.  C’est pourquoi il peut ensuite éclairer, réchauffer et vivifier les créatures.  La véritable puissance d’un Initié vient de sa capacité à transformer la lumière. »[2]

Nourrir nos corps subtils

Nous savons tous qu’il est très important de se nourrir des éléments suivants : la terre, l’eau et l’air mais qu’en est-il du quatrième élément, le feu ?  En apprenant comment se nourrir avec la lumière éthérique qui vient du soleil, nous pouvons renforcer considérablement notre vie psychique, spirituelle et physique.  Les rayons du soleil sont composés de particules lumineuses, pleines de vie divine, mais à un degré élevé de pureté, de finesse et de subtilité.  C’est grâce à la méditation, à la prière et à certains exercices de respiration que nous pouvons capter ces énergies solaires.  « Je vous dirai maintenant comment prendre ces particules éthériques.  C’est très simple, ce n’est même pas la peine de connaître quels éléments rétabliront votre santé, cela n’a aucune importance : vous montez, vous montez par la pensée jusqu’à ces régions les plus fines, les plus délicates, les plus subtiles, et là, vous attendez, vous vous exposez, et alors, votre âme et votre esprit, qui sont des chimistes et des médecins très compétents et qui connaissent exactement la nature de toutes les substances éthériques, captent ce qui vous est nécessaire et laissent de côté le reste.  Vous attendez, dans l’amour, la soumission, la joie, la confiance, et quelque temps après, quand vous revenez, vous sentez que quelque chose s’est rétabli, apaisé, renforcé.  Voilà comment il faut s’y prendre. »[3]

 S’entourer des plus belles couleurs

En allant chaque matin au lever du soleil, nous nous baignons dans les couleurs splendides que nous offre l’astre solaire.   Avec la pensée et l’imagination, nous pouvons nous entourer des 7 couleurs qui composent la lumière.  Celles-ci agissent sur notre corps physique en énergisant certaines fonctions.   Par exemple Jean Siag nous explique dans un article de la Presse que la lumière rouge cicatrise les plaies sur la peau.  Aussi, chaque couleur stimule la présence de certaines qualités et vertus dans notre champ vibratoire.   Le violet est lié au mysticisme; l’indigo à la royauté; le bleu à la vérité, la religion et la musique; le vert à l’espérance; le jaune or à la sagesse; l’orange à la sainteté et le rouge à la vitalité.  À l’aide d’un prisme, il est possible d’avoir une idée précise de la véritable teinte de chacune de ces couleurs.  Par la pensée, vous vous baignez dans cette lumière et vous imaginez qu’elle s’étend très loin.  Baigné dans cette atmosphère, toutes les créatures que vous fréquentez reçoivent aussi toutes ses bénédictions.

Respirer le prâna 

Ces particules solaires voyagent jusqu’à nous grâce à l’air, et elles le chargent de leur quintessence lumineuse.  C’est ainsi que se forment des petites gouttes remplies de lumière appelées aux Indes « prâna ».  C’est par des exercices de respiration que nous pouvons les introduire en nous et bénéficier de leurs vertus thérapeutiques.

Choisir le modèle solaire 

Pendant plus de 20 ans, j’ai étudié l’art de la musique auprès d’interprètes réputés.  Que ce soit pour m’approprier les principes de l’art vocal, de l’art pianistique et de la direction chorale ou pour me guider dans le développement de compétences, ces musiciens de haut calibre ont été une source d’inspiration inestimable.   Nous trouvons tout à fait normal de se rendre auprès d’un maître de l’art vocal pour apprendre à chanter, mais si nous souhaitons devenir lumineux, beaux, remplis d’amour, rayonnants, expressifs et en meilleur santé, qui allons-nous consulter ?  Pourquoi ne pas fréquenter un être qui est devenu maître dans ce domaine ?  Celui qui vivifie, qui réchauffe et éclaire tout : le soleil !  « Pourquoi regardons-nous le matin, le soleil se lever ? Pourquoi nous concentrons-nous sur lui ? Pour apprendre à mobiliser toutes nos pensées, tous nos désirs, toutes nos énergies, et à les orienter en vue de la réalisation du plus haut idéal. Celui qui travaille à unifier la multitude des forces chaotiques qui le tiraillent dans tous les sens, afin de les lancer dans une direction unique, lumineuse, salutaire, devient un foyer tellement puissant que sa présence, comme le soleil, est capable de rayonner à travers l’espace. Quand il est parvenu à maîtriser les tendances de sa nature inférieure, il étend ses bienfaits sur l’humanité tout entière, et il devient lui-même un soleil. Il vit dans une telle liberté qu’il élargit à l’infini le champ de sa conscience et tous bénéficient de la surabondance de lumière et d’amour qui émanent de lui. »[4]

Je vous invite à approfondir ce sujet en consultant les ouvrages d’Omraam Mikhaël Aïvanhov aux Éditions Prosveta.

[1] Bhakti-yoga (la dévotion); Jana-yoga (la connaissance); Karma-yoga (action désintéressée); Radja-yoga (la maîtrise); Kriya-yoa (la lumière); Hatha-yoga (exercices physiques); Agni-yoga (le feu); Chabda-yoga (le verbe).

[2] Omraam Mikhaël Aïvanhov.  Pensée quotidienne du 9 aout 2017.

[3] Omraam Mikhaël Aïvanhov.  Les Splendeurs de Tiphéreth, oeuvres complètes tome X, Éditions Prosveta, Fréjus, 1977, p.31.

[4] Omraam Mikhaël Aïvanhov.  Pensée quotidienne du 21 juin 2017.

Commentaires (2) :

  1. MIMB Emmanuel (9 mars 2021) :

    Merci !
    Amen, ainsi soit il, pour la Gloire de Dieu !!!

  2. Lise Gardner (9 mars 2021) :

    Merci de votre commentaire enthousiaste ! Bon lever du soleil !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page